top menu allegro Parcours de chant lyrique, théatre,clown, improvisations chantées
répertoire chanté

Après l’obtention d’un diplôme de Docteur en Pharmacie et un cursus classique d’études musicales en conservatoire, Kath ROBERT rencontre le chant lyrique à travers la belle personnalité de Laura SARTI, professeur émérite à la Guildhall School of Music de Londres et grande spécialiste de la technique italienne du chant.
Le chant lyrique devient vite alors son unique passion. Elle obtient un 1er Prix  au CNR d’Aubervilliers  la Courneuve  et suit l’enseignement de Laura SARTI à travers ses Master Class.
Elle commence une carrière de soliste avec le rôle de Belinda dans l’opéra « Didon et Enée » de PURCELL avec l’Ensemble Instrumental d’Aubervilliers.

La scène l’attire, elle rentre au Conservatoire de Paris Xème et se forme alors au théâtre, à l’expression scénique  et à la comédie musicale:
- Jean Luc TARDIEU et Joëlle VAUTIER lui révèleront ses talents de comique et d’improvisatrice et lui remettront un 1er Prix.
- elle travaille le masque neutre avec Edouardo GALHOS (LECOQ)
- elle découvre, au détour d’un stage d’improvisation théâtrale, le clown de théâtre qui deviendra alors sa deuxième passion. Ses formateurs seront Rosine ROCHETTE(Ariane MOUCHKINE), l’école du BATACLOWN, Michel DALLAIRE (Cie Contre Pour) et André RIOT-SARCEY (Cie les Nouveaux Nez).

Canal +, pour l’émission « C.net », utilise sa voix et son personnage clownesque, pour illustrer vocalement le contre-ut et le contre-mi de la Castafiore.
Elle crée le spectacle « Lili Petit d’Homme » qui rencontrera un franc succès et tournera dans toute la France.

Sa 3ème passion, l’improvisation, la conduit, avec les compagnies de clowns « In Situ » et « Zafourire », à participer à des spectacles d’improvisations publiques au théâtre du Grand Lavoir et au théâtre de l’Akteon à Paris et à improviser pour l’association « Solidarité Enfants Sida »

Elle découvre la Clownanalyse  avec le BATACLOWN, lors d’un congrès de médecine et trouve ces nouveaux « Fous du Roi »  absolument fascinants. Elle se forme alors avec eux et débute une expérience de clownanalyste, en intervenant sur des séminaires avec la compagnie « In Situ ».

Elle continue sa trajectoire de soliste en compagnie de différents ensembles instrumentaux  dont l’Ensemble Instrumental de Montmorency avec lequel elle chante le Dixit Dominus de HAENDEL et l’Ensemble Instrumental MAGADIS avec lequel elle chante des Cantates de BACH et le Messie de HAENDEL.
Elle participe à la création d’un opéra contemporain « Dialogues parmi les eaux mortes » de D. DUCROS au Festival de Haute Provence.
Elle chante le « Pie Jesu » de FAURE et « l’Ave Maria » de GOUNOD, pour les obsèques de Marcello MASTROIANNI à l’église Saint SULPICE à Paris et se produit en concert privé à L’ENA dans un répertoire de mélodies et lieder de MONTEVERDI, MENDELSSOHN, BRAHMS et SCHUMAN.

Elle fait une série de concerts, orgue et voix, dans le cadre des « Après midis Musicaux » de l’église Saint ROCH, à Paris, qui lui donneront un goût immodéré pour la musique sacrée chantée dans des lieux de culte et la conduiront à se produire, en récitals avec orgue, dans de nombreuses églises de France et de Navarre.

Le hasard de la vie la pousse, lors d’un concert « piano et orgue » de Marc VELLA, à  l’abbatiale de CONQUES,  à improviser plusieurs chants avec le chanoine titulaire des orgues.  Cette expérience très forte lui donnera le goût d’expérimenter et de travailler l’improvisation avec orgue.


Enfin, ces trois passions que sont le chant lyrique, le clown de théâtre et l’improvisation, la conduisent, en 2000, à créer la compagnie Allegro Furiozo qui deviendra le creuset de la mise en pratique et en enseignement de toutes ses compétences.

footer

 

 


mentions légales - contact - liens - création du site: web-el-design.com - partager sur Face Book